Premier prototype sur les bords de l'Aveyron

Découvrez la construction de la première Écoquille, une Mini, sur les hauteurs de Saint-Antonin-Noble-Val dans le Tarn-et-Garonne. L’inauguration d’une belle série de constructions “identiques” (plus de 70 à la fin 2022).

9 h du matin

Un jour de mai 2007, nous nous rendons dans ce champ en pleine nature près de Saint-Antonin-Noble-Val pour y édifier la première Écoquille, un prototype fabriqué dans mon garage. Il fait beau, nous sommes joyeux et impatients, excités quoi. 

Des amis, les premiers écoquillistes* donc, nous ont rejoint pour voir ça et nous prêter la main. C’est parti pour un vrai montage en réel.

 

* écoquilliste : qui construit une Écoquille

La première pierre

Nos plots étaient alors tout simples : des dalles de bord de piscine percées au centre pour y passer une barre de métal. Nous avons tassé l’herbe et gratté le sol végétal, c’est tout. Les Écoquilles sont légères et, hormis sur sol sableux, elles peuvent être implantées sans autre fondation. Vous verrez par ailleurs sur ce site que nos plots sont devenus plus sophistiqués, moins lourds, plus larges, ceci afin d’améliorer leurs performances.

En plein champs

La matinée est déjà entamée car il nous a fallu le temps de décharger les pièces et de les apporter sur le chantier. L’herbe est tout juste couchée. Construire un bâtiment d’une façon aussi simple reste exceptionnel. Cela fait partie de l’impact écologique que nous cherchons à minimiser de toutes les façons possibles. Si l’on enlève une Écoquille, il ne reste rien au sol.

Pierre-Élie et moi-même face à nos espoirs

Nous avons prévu des fixations pour les poutres, des tiges boulonnées. Aujourd’hui, vous le verrez plus loin, notre système de plots a beaucoup évolué et nous sommes parvenus à une solution pratique et très efficace.

Éléments de construction

Dans le pré sont entreposées les pièces à assembler. À raison de 24 segments par arche, il nous arrive à présent d’en apporter 500 et plus sur un chantier ; pour les “Moyennes” en T, par exemple qui comportent au moins une vingtaine d’arches.

Comme un jeu d'enfant

Les segments d’arches empilés ici deviennent des arches. Selon la longueur du segment, l’arche sera plus ou moins large et haute. Nous utilisons 13 formats qui nous permettent de réaliser tous nos modèles, de 5 m à 9 m de large. 

11 h du matin

On s’active sur l’ajustement des poutres de soutènement, sur leur mise à niveau précise et sur leur fixation aux plots.

Poutres et solives

Les poutres sont posées sur les plots en béton blanc fibré/vibré. Elles ont été traitées avec un mélange chaux aérienne/huile de lin.

Poutres et solives suite

Nous posons ensuite des solives composites qui ne se déforment pas. Elles reçoivent ensuite les arches qui en sont solidaires.

Les entretoises

Ces pièces, les entretoises, sont percées de quatre trous qui vont recevoir des chevilles. Un sytème de montage très simple et aisé. Le perçage des entretoises est réalisé en atelier avec une perceuse 4 points qui permet une précision rigoureuse de l’écartement.

Le chantier bat son plein

Ni emballage, ni déchet, ni bruit, ni eau, ni électricité : un chantier propre et calme est un gros atout. Tout le monde bosse activement, sans gêner le voisinage, sans se salir, sans gant ni casque. Chacun peut participer facilement quelle que soit sa force ou son habileté.

Et une et deux et trois

Les Écoquilles existent en quatre largeurs différentes qui définissent les modèles : Mini, Petite, Moyenne et Grande. Après, on peut rajouter le nombre d’arches que l’on veut dans la longueur. On peut ainsi en construire de 9 m2 à 200 m2 et plus.

Fixation des solives

Il y a des équerres à fixer par dessous. Je m’y colle. L’avenir montrera que cette tâche fastidieuse pouvait être évitée. Dorénavant, la fixation se fait par le dessus avec des vis adaptées, en fonction de solives qui ont elles aussi bien changées.

Première arche

Ça y est ! On commence à élever la construction. Et ça fonctionne comme prévu. Super !

Émotion

Je laisse un peu le chantier pour regarder tout ça de loin. C’est un moment très fort : un rêve qui se concrétise. Je ne vous cache pas mon émotion.

14 h

Après un bon pique-nique, nous reprenons le travail. Enfin “travail”… le jeu de construction plutôt !

15 h

Très facile de grimper. Les entretoises sont assez solides pour supporter le poids d’une personne. Travailler ainsi en hauteur, mais pas à la verticale, est vraiment agréable.

Encore un grand moment

Oui, dans quelques minutes nous aurons terminé les premières arches. C’est symbolique et ça le restera sur tous les chantiers. La première arche mérite bien la photo.

Presque

Allez Stan : pousse encore un peu ce dernier segment vers le haut, glisse encore deux entretoises et ce sera bon.

15 h 15

Et voilà, c’est en place. Le dernier segment placé en clé de voute rend subitement l’arche très résistante. C’est comme la coquille d’un œuf, faite de cristaux “triangulaires”, pointus vers l’intérieur. Le poussin peut piquer la coque de l’intérieur et les cristaux s’écartent facilement. Par contre, si on appuie sur la coquille d’un œuf par l’extérieur, les cristaux se rapprochent les uns des autres et la voute se verrouille, de plus en plus solide. 

Vérification

Tout le monde est là pour ce moment. Nous sommes ravis car tout s’est bien passé. Nous voilà lancés. Ces premières arches sont encore basses car c’est un prototype. Par la suite, toutes les Écoquilles ont été dotées de rehausse en pieds qui surélèvent suffisamment le demi-cercle pour y loger un logement à son (et à votre) aise.

Le crash-test

Si je peux faire ça, c’est encourageant, non ? Malgré mes 130 kilos, rien ne bouge.

Deuxième moment d'émotion

Je fais une nouvelle pause à distance pour mieux apprécier l’événement. Dans ce beau paysage, dans ce champs que nous n’avons pas abîmé, voir une habitation légère se concrétiser est une grande satisfaction pour une bande d’écologistes soucieux d’environnement. En effet, nous savons bien ce que cela représenterait à grande échelle.

Pas d'outil particulier

Juste un marteau à sa main pour enfoncer les chevilles perpendiculairement dans les entretoises qui, elles, maintiennent les segments d’arche entre eux et déterminent l’écartement d’une arche à l’autre. Il n’y a rien à percer, rien à découper, rien à mesurer. On monte le puzzle comme prévu, voilà tout. C’est un jeu de construction pour les grands.

Vérification

 Alors là, ça va très vite  Une fois lancé, le montage des arches est très rapide. Tout le monde s’en régale et on n’entend plus que le toc-toc rythmé des marteaux sur les chevilles d’acacia.

Pratique

Très pratique de pouvoir grimper sur la structure elle-même. Même pas besoin d’échelle. Quant aux outils, on peut les garder en attente dans les intervalles entre les segments. On dirait que c’est fait pour.

C'est une "Mini"

Il est vrai que ce prototype est petit. Ceci parce que nous ne voulions pas nous lancer sans assurer le coup pas à pas. Et nous avons donc construit du petit avant de faire de plus en plus grand.

Sans réhausse

Lorsque nous fabriquons une “Mini” maintenant, nous ajoutons une réhausse de 40 cm en pied pour que son habilité soit meilleure.

16 h

Nous avons commencé le matin dans un pré non préparé et nous en sommes là en milieu d’après-midi : plots, poutres, solives et quatre arches.

Quatre arches

Évidemment, nous sommes nombreux à travailler et, bien synchronisés, ça aide pour aller vite.

C'est du costaud

Les arches de plein-cintre sont la forme la plus solide. Il suffit de voir les vieux ponts romains : les tremblements de terre et le temps leur ont fait perdre le parapet, le tablier, la route ou l’aqueduc mais les arches, après près de 2000 ans sont toujours là.

19 h

Comptez bien, nous sommes quasiment six : François, François, Stan, Hugo, Pierre-Élie et Clément ! Et notez qu’il n’y a pas de mur de refend : la structure est auto-portante et l’espace intérieur totalement libre. C’est comme l’œuf ou la carapace de tortue.

Fin de journée

Le soleil descend déjà sur l’horizon. La journée a été bien remplie. Nous sommes trop contents et poser pour cette dernière photo est une belle conclusion. La suite demain.

Suite des travaux

Fixation de la coque. Cette configuration a été modifiée pour les Écoquilles suivantes. Nous mettons maintenant deux coques et la première est en Agépan pare-pluie. Celle en Osb3, comme ici, recouvre une lame d’air de 3 centimètres. Mais bon : il s’agit d’un prototype et nous avons évolué depuis lui.

Isolation paille

Deux grosses bottes comme celle-ci ont suffit à garnir l’espace entre les arches. Toutes les Écoquilles disposent d’une isolation de 32 cm d’épaisseur en parois (toit et mur) et de 25 cm au plancher. Avec les coques et la couverture, la résistance thermique est d’environ 8, près du double de ce que préconise la RT2020 en vigueur.

Isolation

Hugo remplit l’espace entre les arches avec de la paille hachée mélangée avec de la chaux aérienne (d’où le masque sur la bouche). C’est une solution économique que nous proposons toujours, même si notre solution “fibre de chanvre en vrac” est également très peu onéreuse et sans doute plus durable.

Prise de mesures

Les caissons de sol sont remplis de paille également.

Ça prend de l'allure

Ici le bardage extérieur est en douglas avec rainure et languette. Néanmoins, malgré un coût supérieur, toutes les Écoquilles suivantes ont été habillées d’un bardage en mélèze, parce que bien plus durable. Attention, il y a mélèze et mélèze et le notre pousse entre 900 et 1500 m dans les Hautes-Alpes, contrairement à celui du Limousin une essence japonaise adaptée. Notre mélèze natif a la qualité du mélèze de Russie mais sans le risque de radioactivité.

Vue de la croupe arrondie

Cette forme arrondie fait partie du concept. L’aérodynamisme de l’Ecoquille est un facteur de confort thermique intérieur. En effet, le vent s’accélère sur les arêtes et plus il va vite, plus il arrache des calories. Si bien que, à structure égale, à isolation égale, une maison arrondie aura toujours de meilleures performances thermiques qu’une maison en forme de boîte à chaussures. Idéalement, le pignon arrière sera orienté aux vents dominants.

À l'intérieur

Voici, dans la partie droite, la salle d’eau avec lavabo, WC et cabine de douche. On y accèdera par une porte coulissante. À gauche, l’emplacement pour une kitchenette. Le chauffe-eau de 30 litres est installé.

Ouverture et parement intérieur

Cet “œil de bœuf” vient de la grande distribution. Peu cher, il nous a permis d’appréhender le résultat de ce choix-là. Aujourd’hui, nos “zyeux d’bœuf” sont beaucoup plus grands, plus beaux, en triple vitrage (mais hélas beaucoup trop coûteux à présent, après les folles hausses de 2020).

Une fois terminée

Petit à petit et dans les semaines suivantes, Françoise et son mari, premiers écoquiliens*, ont continué le chantier et la construction s’est bien passée. Ils ont même par la suite acheté et posé la petite maison que l’on voit derrière pour avoir plus d’espace pour vivre et la “Mini” Écoquille est alors devenue une annexe pour recevoir les enfants.

 

* écoquillien : qui habite une Écoquille

Janvier 2014 : 7 ans plus tard

La grande terrasse est un gros “plus” en été. Quand nous annonçons nos prix, les fondations sur plots et la terrasse sont inscrits au budget puisque ce sont des choses le plus souvent indissociables de l’habitation elle-même.

 

Mais bon, sur ce prototype, les plots ne sont pas jolis, et vous verrez plus loin que ça change beaucoup l’esthétique de la maison.

Vue d'ensemble dans le paysage

Toutes nos Écoquilles (ou presque) se sont vues par la suite adjoindre une casquette qui leur donne une forme plus douce et plus harmonieuse que ce pan coupé droit. Cela reste néanmoins une option et certaines Ecoquilles ont reçu un auvent couvert ou bien une pergola pour des plantes grimpantes.

Et voilà !

Nos “Mini” sont idéales comme annexe pour recevoir la famille et les amis. Elles peuvent faire aussi de très agréables cabinets de soins ou de travail tranquilles à l’écart.

Contacter l'Écoquille

Sarl EFDÉ Innovations :
Impasse de la Bousquetarié
81300 GRAULHET (France)

Tél. 06 09 71 60 79

         contact

 

         facebook

 

         instagram